samedi 9 décembre 2017

Van Cleef présent à la vente des joyaux de la couronne en 1887

Monsieur
Monsieur, je me suis aperçu que vous avez supprimé une partie de l article qui concernait un passage du livre de Vincent Meylan, je voulais acheter son livre mais comment vais-je retrouver le passage ? Y a t il une raison ou pression pour supprimer ce passage?
Merci de me répondre



Collection de Napoléon III des copies 
des diamants de la couronne


J ai en effet supprimé un passage de mon article sur les joyaux de la Couronne car je n'étais pas sûr de ce que j'écrivais,  j'avais extrait  du livre de Vincent Meylan intitulé "Les Archives Secrètes de Boucheron" aux éditions Télémaque,  une phrase, mais je voulais être sur de ce que j avançais.

Mr Emile Vanderheym est apparenté a Alfred Van Cleef, en revanche juste pour taquiner Vincent Meylan, qui dans son livre sur Boucheron relate tous les grands noms de la Joaillerie qui sont venus assister à cette vente, il ajoute "Et même un petit nouveau, d'origine Hollandaise, qui se nommait Van Cleef"
Alfred Van Cleef est né en 1872 ce qui lui aurait fait 15 ans!!!!!
D'origine Hollandaise? il est né a Paris, j insiste car c'est moi qui ai découvert que son père était né à Gand en Belgique en 1835 et mort dans une chambre d'hôtel à Nice en 1883.
Salomon Van Cleef avait été marié avec Pauline Cerf à Bruxelles, il avait eu 3 enfants qu'il laissa à Bruxelles , l un d'eux, Isidore fut adopté à 22 ans par son Oncle maternel Henri Cerf Opticien, Isidore Van Cleef-Cerf devint Opticien du Roi des Belges


Ceci est le passage retiré.

J'ai cherché et j ai trouvé dans un livre de 1889
(l) Nous croyons qu'il est intéressant de donner les noms de toutes les personnes (joailliers ou amateurs) qui se sont rendues adjudicataires des diamants de la Couronne. Ce sont, France:
MM.Boucheron, Bapst et fils, Rouvenat et Despre's, Vever, Aucoc, Hamelin, Haas jeune, Fillard et Pelletier, Taub, Émile Schlesinger, Pam, Eeulte, Séligman, Alphonse et Louis Ochs, Guillemin, Lowenstein frères, Bourdier, Chantaud, Morel,Léon Préville,Arthur Bloche,ÉmileRobert, Van Cleef, Chaland, Boin-Taburet, Lépée-Esmelin, Peczenick, Noury, Grub, Michel Ephrusi, AlexandreLazard, Bain, Liendebaum, Lévifrères, de Paris, Mmes Asselin, comtesse de Bari, princesse de Bourbon, Pilvois, MM.Bécoulet, de Dijon, Doutrelon, de Lille, Grognier,Arnaud, Beaumont,Laurent, de Lyon, Souchet, d'Angouléme, Maingourd, au Mans;
Étranger MM.TiffanyetCo,Ph.Moger,Rendel, Seligman, Picard, de New-York,Garrard, Leverson, Pam brolhers, de Londres, baron de Horn, Calcutta, Rossel, de Genève, Biederman, de Vienne, Bachruch, de Pesth, d'Allemagne, Friedlandler, Friedeman, J. Krauss, Jacoby.

Est de ce ce livre;  
Notice historique sur les joyaux de la couronne et objets des sacres exposés au musée national du Louvre, galerie d'Apollon , par Emile Vanderheym, que Vincent Meylan a tiré cette information?

Cela paraissait impossible, car Salomon Van Cleef le père d'Alfred , le fondateur de la Joaillerie était décédé à Nice en 1883, alors que la vente avait eu lieu en fin 1887. 
Quant à Alfred...., il n'avait que 15 ans, était apprenti chez David et Grosgogeat. Alors adjudicataire de diamants de la Couronne?, ce ne pouvait être cette branche Van Cleef. 



Après de nombreux essais de recherches infructueux, je  pensais à l almanach Didot Bottin et je trouvais en 1882 un Van Cleef courtier en Diamants au 16 rue Drouot.


A nouveau en 1883, mais 34 rue Drouot, là ou habitaient les Arpels


Pareil en 1884, mais si c'est Salomon (mort en 1883) le Bottin n'avait peut-être pas rectifié a temps!


Pour me troubler encore un peu plus, en 1888,  un courtier au 34 rue Drouot, et la Veuve Van Cleef Mayer  bijoutière rue Oberkampf, mais je me souviens qu'un Arpels habitait rue Oberkampf.



En 1891 un Van Cleef, courtier en diamant rue le Pelletier , avec la première lettre de son prénom (E)
J 'eu beau réviser tous mes Van Cleef, aucun n'avait un prénom commençant par un "E".




En 1897 un Van Cleef Bijoutier en or, Rue de Bellefond au 35 , pas de doute c'est Alfred, il avait fondé une société avec son beau père Salomon Arpels en 1895, après son mariage en 1896 avec Esther Van Cleef née Arpels, il s'était installé rue de Bellefond, mais l autre???? Celui de la rue Le Pelletier

Je décidais de faire appel a un ami, Stéphane , excellent généalogiste qui finit par trouver;

Bonjour‌,

Dans archives de Paris, 9e, on trouve le mariage,le 12 mars 1883, d'Emmanuel van Cleeff(2 "f") avec Teresa Raffaele. Emmanuel né à Londres le 6 mai 1850, fils de Jacob van Cleeff(décédé) et de Jacoba van Cleeff. Il est indiqué qu'il est courtier en diamants. Deux fils sont nés de cette union : Gaston Jacques le 11 décembre 1883 et Léonard Rosario le 25 septembre(9e).Au moment du mariage Emmanuel est domicilié au 16 rue drouot

Cordialement,
Stéphane
Je découvris après, une autre généalogiste avec qui je rentrais en contact


Elle n avait pas signalé les 2 (F) car elle rapprochait ce "Van Cleeff" de la famille des joailliers.

Avec le travail de Stéphane on comprend mieux, c'est cet Emmanuel Van Cleeff qui avait acheté (pour revendre) une ou plusieurs pierres de ce trésor de la Couronne.
En lisant l acte de Mariage on voit de qui il descend, et ces Van Cleeff, Jacob et Jacoba, n ont pas de rapport avec les Van Cleef et Arpels.....mais, pour compléter ce travail je cherchais les fils , patatras!!!


En 1883 le 11 décembre  naît, Gaston Jacques Van Cleeff  et l employé municipal de l'état civil note Fils de Dominique Van Cleeff  agé de trente trois ans mais la signature de l acte au bas, est celle de Emmanuel Van Cleeff, il est déclaré "commissionnaire en Marchandises" et sa femme , mère de Gaston est bien Teresa, Fortunata, Carolina, Raffaele 19 ans, sans profession et ils sont domiciliés au 34 rue Drouot, autrement dit, le même immeuble que Salomon Arpels!!!
On peut échafauder plusieurs hypothèses mais dans cette histoire si compliquée, je ne m y risquerais pas.



Le deuxième fils  est né en 1889, il se nomme Edouard, Rosario, Désiré, Van Cleeff, il est aussi fils de Emmanuel Van Cleeff et sa maman est Térésa Raffaele ils habitent toujours au 34 rue Drouot remarquez que Emmanuel signe "E.Van Cleef" , mais j observe que Gaston est décédé le 26/12/1961 a Nice et que son jeune frère est décédé le 6 avril 1961 à Nice.
A quel moment sont ils partis à Nice? 



Serait ce en 1894, après la séparation de biens des parents, au moment de la séparation il est bien noté Courtier en Diamants  42 rue Le Peletier à Paris?
En 1905 Gaston se marie dans le 16 eme à Paris avec Delphine Bossa, mais en 1923 il se marie à nouveau mais à Cagnes avec Juliette Louise Estelle Police.




Edouard Van Cleef  va devenir célèbre pour la qualité de sa musique (journal le Gaulois de 1919) mais de nombreux articles lui sont consacrés




Pendant ce temps la même année "l'Univers Israelite" nous apprend que la Veuve de salomon Arpels le premier associé de Alfred Van Cleef habite toujours au 34 rue Drouot.



En 1923 gros succes de Edouard Van Cleef avec l opera "Pancho"


Parallellement son frère Gaston réussit dans le Journalisme


Ici dans le Journal "La Mode"un article de Gaston Van Cleef sur le Championat de France des Echecs


Edouard est membre de l automobile club de Nice en 1939

Il reste des zones d ombres, peut être cet article permettra de les résoudre, 
Emmanuel est né a Londres, sa mère Jacoba Van Cleeff est en 1883 déclarée Veuve et domiciliée à Vienne en Autriche, . Emmanuel est sujet Anglais, se marie sans autorisation de ses parents(autorisation des parents necessaire à l'époque) mais il est dispensé en raison de son âge. La femme d'Emmanuel, Teresa Raffaele est né à Naples le 15-3-1864 et en 1883 , lors de son mariage ,elle est déclarée demeurer chez ses parents au 17 rue Drouot. Autre question...est ce Edouard Van Cleeff qui était réfugié pendant la guerre 39-45 à Embrun?
Vous pouvez laisser un commentaire ci-dessous ou écrire à richard.jeanjacques@gmail.com