vendredi 19 janvier 2018

Les poinçons de Vever




Bonjour Mr Richard, bravo a votre site c'est vraiment magnificent et tres interesent a mon research.
Je suis un collecter de bijoux ancien et je une pendentif plique a jour ; signe avec le 1 er poincons de Maison Vever.
est dans votre oppenion , quelle pense vous a c'est poincons et le piece ,comme cest tres dificile a trouve info .
merci encore, Robert Jackson.

Merci à Robert, d avoir essayer un français très phonétique, mais que j ai très bien compris.
Robert dit que c'est très difficile à trouver, il n'a pas tout a fait tort. Pourtant, il existe un site du ministère de la Culture sur les poinçons, et si une grande partie des poinçons a été scannée, ce qui est une magnifique idée, il me semble (mais je dois me tromper) que le travail de numérisation soit arrêté.
Il faut comprendre aussi que ce soit compliqué, nos métiers dépendaient du Ministère des finances, puis nous avons été rattaché par ce même Ministère aux Douanes, pour qui l histoire des poinçons relève plus du fiscal que de l amour des joailliers anciens. Nous avions le meilleur système de poinçons, nous pouvions retrouver les époques, les bureaux et villes  ou les bijoux avaient été contrôlés, et sans remonter aux fermiers généraux, connaître le poinçon du fabricant de ce bijou, mais les révolutions  ont changé le système.

Broche de Henri Vever or jaune émail en résine, deux chrysanthèmes en perles"dents de chien"

Mais le poinçon de maître ne satisfaisait pas les grosses maisons et sous leur influence , il a été adopté le poinçon de responsabilité à la place du poinçon de Maître. D'un coup la notion de professionnel a disparue au profit du commerçant.
Mais et je crois que c'est sous l influence du gros comptoir de métaux précieux des années 1970, a disparu l obligation de fabriquer en France, on a ajouter la possibilité , d importer en non contrôlé des bijoux avec des pierres de couleur. Ce qui n'a rien d'anormal puisqu'on a toujours pu le faire...mais avec un poinçon d importation!!!
Seulement on permit d'importer des bijoux (presque finis) d'extrême Orient mais qui recevaient le fameux "poinçon de responsabilité"
De nos jours on ferait comme dans l alimentation, et il devrait être obligatoire de noter "Transformé en France"  mais entre la puissance des groupes et la gloire d'un métier!!!!

Donc avec l informatisation des connaissances, il a été sous la responsabilité du Ministère de la Culture,  qui construit la liste des poinçons de Maîtres, souhaitons que le travail de numérisation soit repris et continué.

Robert Jackson m'a adressé un deuxième mail que j ai traduit tant bien que mal.


Bonjour Richard.jeanjacques. 
Merci beaucoup pour votre réponse et vos infos sur le Pendentif Vever.
J'essaie de trouver qui a conçu ou fait la pièce. Je pensais peut-être Eugene Grasset, difficile à dire à coup sûr car il y avait beaucoup de dessinateurs à la maison Vever.
Pascale est originaire de France et moi-même Robert est un couple vivant actuellement à Montréal, Québec.
Nous sommes tous les deux des collectionneurs de bijoux anciens .
Je fais souvent des recherches de poinçons et il est difficile de trouver par moments, je me demandais si vous avez une photo de la première marque de poinçon pour Ernest Vever comme je ne pouvais pas trouver une photo n'importe où pensez-vous que c'est une marque rare.
Je me demandais si vous saviez de bons livres pour moi sur Maitre Bijoux 19eme et début 20eme siecle comme je cherche les marques de makers, j'ai beaucoup de livres mais pas beaucoup sur les marques de makers français.
Je sais qu'il y a beaucoup d'infos sur internet, mais ne montre pas parfois la photo de Maitre.
Merci beaucoup Richard et je continuerai à lire votre grand blog.
Merci encore de Montréal.
Pascale et Robert.

Je ne pense pas que ce dessin soit de Grasset, c'est un joli bijou dans le style de l'époque et d'autres auraient pu fabriquer le même genre de bijou, même Lalique! Mais c'est du Vever.
Ernest Vever et surtout Henri Vever se sont beaucoup servis de ces petites perles d'eau  douces allongées et étroites qu'on appelle "Dents de Chien" et que l on trouvait dans le Mississipi.



Pour le poinçon  c'est bien le poinçon de Ernest Vever, une ancre de marine et les initiales E.V.




Comme je vous l ai expliqué, le site officiel n'a pas publié de photos et les salles de ventes ne publient pas de photos des poinçons, si un lecteur peut nous aider ?????

Ceci permet de dater votre bijou, en effet ce poinçon de Ernest Vever a été insculpé (Graver en frappant avec un poinçon. Les fabricants d'ouvrage d'or et d'argent sont tenus de faire insculper à l'administration du département et à la municipalité du canton où ils résident leur poinçon particulier sur une planche de cuivre qui est conservée depuis des centaines d'années par l administration française de la garantie)
Donc insculpé en 1876 et bifféEffacer ce qui est écrit, spécialement Annuler en cassant le poinçon de celui qui arrête d'exercer) biffé le 7 mars 1912)
Ce bijou a du être fabriqué autour des années 1900

Ensuite ce furent les frères Vever




1821: Pierre Paul Vever s'installe à Metz.
1848: Ernest Vever reprend l affaire
1871: La famille Vever quitte Metz , elle ne veut pas faire partie de l'empire allemand.
          Ernest Vever a acheté la société "Baugrand" à Paris (un joaillier parisien établi.)
1874: Ses fils Paul et Henri deviennent partenaires dans l'entreprise.
1876: L'entreprise enregistre son poinçon (utilisée jusqu'en 1912.)
1881: Ernest Vever prend sa retraite. ses fils Henri et Paul lui succèdent
1889: Vever et Boucheron reçoivent le Grand Prix à l'exposition universelle de Paris.
1900: Grand Prix de l'exposition Universelle pour leur style Art Nouveau pour Sylvia - un pendentif Art Nouveau d'une femme à ailes papillon (dans la collection du Musée des Arts Décoratifs à Paris.)
1908: Publie La Bijouterie Française au XIXe Siècle .
1915 : décès de Paul c'est Henri qui continue
1921: Henri Vever cède sa part de l'entreprise à ses neveux, André et Pierre, fils de Paul. après l'avoir agrandie en 1924-1925 ceux-ci dirigent la maison jusqu'en 1960,
1942: Henri Verver meurt.
1960: L affaire est reprise par Jean Vever (petit-fils de Paul.) Elle disparaît définitivement en 1982.

Les archives d'Henri Vever, datant de la période 1875-1932, sont conservés à la Freer Gallery of Art et aux Arthur M. Sackler Gallery Archives de Washington D. C. : on y trouve six journaux, un grand livre d'acquisitions d'art, des peintures à l'huile par Vever, et des photographies.


Pour les livres je ne saurais vous conseiller, car si les livres sont de beaux catalogues photographiques, en revanche il y a de nombreuses erreurs  en Histoire. Les livres des musées sont a recommander et en ce moment "Flore" et "Faune"de Patrick Mauries et Evelyne Possémé qui est la conservatrice en chef du département Bijoux du musée des Arts Décoratifs:
https://www.amazon.fr/Flore-Patrick-Mauri%C3%A8s/dp/2916914668/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1516379127&sr=1-1&keywords=flore+patrick+Mauries+et+evelyne+Poss%C3%A9m%C3%A9


Bien qu on s'éloigne des poinçons des métaux précieux, à cette époque, les gens avaient un monogramme et surtout un cachet


Cachet de Henri Vever


Marque de Henri Vever



Si l histoire des Vever vous intéresse, un excellent PDF à télé charger