Marchak , Joseph et sa descendance



Un lecteur (professionnel de la bijouterie) m' écrit

Cher Monsieur
Je viens de terminer de lire votre blog tres interessant sur R Linzeler.
Je suis expert pres dune salle de vente en province et l'on m'a déposé une tres belle bague qui viendrait selon la cliente de chez Marchak, circa 1960.
Seulement il ny a que le poinçon de maitre visible et pas de signature.
Le style, le travail, me font vraiment penser que cest bien Marchak mais je narrive pas a mettre la main sur le poincon d'atelier de la maison dans les livres ou sur internet.
Sauriez vous me dire si vous l'avez par tout hasard? Je ne sais plus ou regarder...y a t'il un site internet dédié aux poinçons d'orfevre français?
Je vous joints une photo prise par mes soins qui laisse entrevoir le M mais bon.....?
Je vous remercie par avance de l'interêt que vous apporterez a mon email.

Bien cordialement,

Que je sache, il n'y a pas de poinçon de Marchak. 
Marchak faisait fabriquer. Il ne semble pas que, qui que ce soit, ait hérité d'archives des différentes maisons Marchak. A moins que !!
Comment pourrait-on honnêtement, certifier à un tribunal, en tant qu'expert, sous serment,  nommé dans une affaire judiciaire, que cette bague est de Marchak?   le poinçon "M" , le style? un design semblable? la lettre restante sur le poinçon est un E, pas un M. Il y a longtemps que les poinçons sont a l horizontale, et ne sont  plus à la verticale comme le disposait certains orfevres apres la révolution française.
Comment peut-on graver une bague "Marchak" 60 ans apres, sans comptabilité, sans traçabilité , sans savoir si ce n'est une copie puisqu'on n'a pas trouvé le poinçon. etc...etc...
Ceci montre la difficulté de l expertise ou de l estimation, j ai écrit un article sur Marchak , depuis la reception de ce mail d 'un joaillier.

https://richardjeanjacques.blogspot.fr/2018/02/joseff-marchak-de-kiew-paris-et-ses.html