Mellerio et la Ligue Patriotique des femmes française


Mon ami Pierre Weber m'écrit:
Mellerio ne communique pas sur cette broche je crois qu'elle était portée par les "croix de Feu"   entre les  guerres as tu  des informations sur le sujet pour que je puisse transcrire, je t'envoie d'autres photos



Cher Ami, ce n'est pas l insigne des Croix de Feu, mais c'est bien Mellerio qui signa cet insigne et beaucoup d'autres, et c'est  l'insigne de la ligue patriotique des françaises années 20-30.


Insigne de La Ligue Patriotique des Françaises (L.P.D.F.) 1902-1933
Insigne fabriqué vers 1920
Fabricant MELLERIO , modèle déposé  métal étamé
Dimension 30 mm x 25 mm  
Ligue créée en 1902 à la suite d'une scission au sein de la Ligue des Femmes Françaises. Elle combattra pour sauvegarder la foi et neutraliser la laïcité jusqu'à sa transformation en Ligue Française d'Action Catholique Féminine en 1933. 
En 1914, 500 000 membres| en 1933, 1,5 million. Structure très hiérarchisée.

Le vote de la loi sur les associations en juillet 1901, était destiné à lutter contre les congrégations, il provoquera la colère de plus de six cent mille femmes en France qui déposent une pétition au Sénat. Privées du droit de vote, elles décident d’agir sur le résultat des élections législatives d’avril-mai 1902 en organisant leur protestation sous la forme d’une ligue féminine. L’initiative est prise à Lyon en septembre 1901 avec la Ligue des Femmes Françaises, rapidement concurrencée par la Ligue Patriotique des Françaises, d’influence parisienne et de sensibilité ralliée, avec qui elle forme en 1933 la Ligue féminine d'action catholique française (qui devient ensuite l'Action catholique générale féminine)  




Objectif : Objectif de la Ligue.


« But suprême de la Ligue : la restauration de l'idée religieuse en France » (juillet 1906).
La Ligue a aussi son propre mouvement de jeunes, intitulé Association des jeunes de la Ligue féminine d'action catholique française qui entre en concurrence avec l’Action catholique de la jeunesse française. L’Association des jeunes de la Ligue finit par disparaître au profit de cette dernière.
La Ligue, à ses débuts, possède des liens avec l'Action libérale populaire






« Qu’est-ce que la Ligue ? La Ligue est une grande association de femmes, qui sont décidées à défendre la foi et la liberté et qui veulent que la France reste chrétienne » (décembre 1907).


« La Ligue patriotique des Françaises est l’union des chrétiennes de toutes conditions sociales qui s’indignent du mal fait à notre pauvre patrie par les francs-maçons et leurs alliés conscients ou inconscients, et qui veulent, par tous les moyens dont elles disposent, sans sortir de leur milieu, ni outrepasser leur rôle, défendre leurs croyances et leurs libertés » (mai 1908).



Merci à QUIVIVEFRANCE?pourla photo

Pendant l’Occupation prises de position en faveur de Pétain et articles sur les chantiers de la jeunesse.

Après la guerre :
–Très nombreux articles sur la vie des femmes et la condition féminine : la solitude, le célibat, le divorce, le mariage, le travail.
– Articles sur la foi, la culture, la société.
– Très nombreux articles sur les mères « mères, défendons nos droits », « la mère ouvrière du progrès humain », « la première des travailleuses, c’est la mère à la maison », articles sur l’éducation des enfants « mères soyez vigilantes ! », « les mamans et l’école », la fête des mères…
– Articles sur la jeunesse, sa vie, ses aspirations.
– Enquêtes sur les lectrices, courrier des lectrices, mode, économie domestique.

Progressivement la revue devient une revue généraliste pour femmes avec une approche chrétienne.