dimanche 27 août 2017

Recherche de poinçon "Société L avec un point d'interrogation"



Une dame, Marie-Pascale Dacheux, veut savoir qui a fabriqué ce bracelet sur une base ivoire:

Est ce du Gay Freres? c'est à dire G.F. avec comme différend un Chamois?

Réponse
apparemment ce n'est pas ça... j'ai le poinçon du crabe et dans l'autre losange un tout petit "s" avec peut être un i à côté et un ? puis un L
je vous l'ai dessiné dans la photo que je vous envoie. cela évoquera peut-être quelque chose de plus précis.


Donc les motifs sont en argent mais le poinçon?? je lui demande:

"Auriez vous la possibilité de me photographier ou scanner le poinçon le plus gros et le plus net possible, car sûr...ce n'est pas du Gay, mais pour chercher il me faut plus de précisions, d autant plus dur que ce doit etre récent?"




Marie Pascale  ajoute :
j'ai réussi à déchiffrer l'abréviation de sociétè et après un genre de point d'interrogation et un L.

Et voilà, c'est trouvé

"Beaucoup plus net
C'est donc la société Loria Sedel Fonte sous pression, fonte basse fusion, maquettistes, bijoutiers.
S ils sont toujours là.....
1 rue de Normandie 75003 Paris 0142718906
Bonne soirée"

Les petits bijoux d'Alphonse Auger







Bonsoir Monsieur,
J'ai consulté votre article sur Alphonse Auger, un ancien grand joaillier. Je vous avoue que je ne le connaissais pas. Grâce à vous, j'en sais beaucoup plus sur lui.
Je me suis intéressé à la joaillerie Auger car j'ai acheté récemment une épingle à cravate monogrammé en or (4g environ) dans un étuis recouvert de fils de soie en mauvais état. Je vous joins des photos pour information.
Cordialement,

Stéphane B.......



J' avais il y a quelques temps, traité de Alphonse Auger l un de nos grands Joailliers français.


A.Auger fabriqua et vendit des chefs d'oeuvres, mais il avait une collection complète et proposait de petits bijoux homme pour la vie de tous les jours, tels les épingle cravate
La cravate moderne est un attribut vestimentaire particulier d'un régiment de Hussards Croates créé sous Louis XIII,  et dont l'uniforme comprenait une écharpe  blanche dont la mode gagnera la cour de France  Louis XIV, en 1666, rebaptisa son régiment du nom de "Royal Cravate" Le mot cravate tire de là son origine, une déformation du mot croate.




Dans mon article sur Auger, je n'avais pas trouvé d'article avec son écrin,  Mon lecteur nous permet de vois le marquage de "Auger Place des Victoires à Paris"



L' ecrin qui contient une autre épingle fabriquée par Alphonse Auger est en meilleur état , c'est en vente chez "L' ami des Arts" aux puces de Saint Ouen



samedi 26 août 2017

Un inconnu à l'ecole de BJO de la rue du Louvre

Monsieur X....

Bonjour,
Je suis un lecteur régulier de votre blog, tellement riche et passionnant !
Si vous le permettez, j'aimerais vous soumettre une question.
J'ai vu sur Linkedin que vous êtes - comme moi- passé par les écoles de la rue du Louvre. A l'occasion du 100è anniversaire de l'Hôtel du métier célébré en 2014, le directeur M. Baldocchi a fait réaliser des tirages de photos anciennes.
Sur l'une d'elle, un personnage que nous cherchons à identifier (pièce jointe). Il prend la pose parmi les sertisseurs en blouses, il a la stature d'une personnalité importante.
Qui est-il ?
Il s'agit d'une photo signée Jacques Boyer, sans doute prise lors de l'inauguration officielle de l'immeuble du 58, rue du Louvre, en 1920. Pourrait-il s'agir de M. Louis Aucoc (il avait 70 ans en 1920, la personne semble plus jeune) ? J'avais trouvé pour ma part une certaine ressemblance avec des portraits de René Lalique (pièce jointe), plus jeune, mais qui n'avait plus rien à voir avec les bijoux en 1920.
M. Baldocchi a lancé une recherche aussi pour tenter de trouver d'autres photos de . Jacques Boyer, en imaginant qu'il avait peut-être réalisé un reportage photo à l'occasion de cette inauguration. Mais les recherches chez Roger-Viollet et autres sources de photos anciennes n'ont rien donné.
A ce stade, l'identification reste à faire !

Bien cordialement,
Philippe Bouasse

J'ai donc cherché a partir du photographe, mais je n'ai rien trouvé, peu d oeuvres et en copyright


Sur http://www.yellowkorner.com/fr-fr/artistes/jacques-boyer  un portrait de Jacques Boyer et une 
courte biographie :
Du début du XXe siècle aux années 1950, Jacques Boyer, photographe importe, diffuse et réalise une importante production photographique dans les domaines scientifiques et techniques (expériences et expérimentations, installations d’usines et d’ateliers, portraits de scientifiques, chercheurs). En complément, il photographie abondamment Paris, la vie quotidienne et les petits métiers pendant plus de quarante ans. Il laisse derrière lui plus de 35.000 négatifs et 6000 épreuves d’époque.
Je n ai pas trouvé de document sur l inauguration de l'école.... je réponds...



Vous etes dur avec moi:  Si c'est l inauguration de l' école en 1920, Aucoc????? car sur la photo que je vous adresse de 1921 aucoc est a gauche ( mais il a 70 ans) , il est donc plus vieux derrière ce doit etre un prof en blouse, avaient ils créé un nom de promotion pour cette année la? ou un tableau de la promo, vous auriez tout dessus.
Pour l inauguration c'etait le conseiller municipal Oudin
Je cherche
JJ Richard



Je suggérais le tableau de la promotion, mais finalement si je prends la mienne , il n'y avait pas le nom des professeurs d indiqués. Il y avait en 1960 encore un diamantaire. Nous n'étions pas nombreux....mais qu'est ce qu'on étaient bons!!!



Inauguration avec Mr A. Oudin Président du Conseil Municipal de Paris. Mr Bouasse me réponds

Oui, je suis bien conscient d'être dur avec vous ! 
La personne recherchée ne ressemble en rien à Aucoc et pas non plus à Oudin. 
Je vais voir avec M. Baldocchi s'il y a des traces d'un tableau de promotion ou un procès verbal d'inauguration.
A suivre !




Mais aussi je découvre que le Maréchal Lyautey a le 30 mars 1921 visité l'école, de profil??? la Moustache??? mais il a 67 ans , l homme sur la photo parait plus jeune



Hubert Lyautey élevé à la dignité de Maréchal de France en 1921 fut aussi membre de l'académie Française (élu en 1912, reçu en 1920), Ministre de la Guerre (décembre 1916 - mars 1917) Résident Général de France au Maroc (1912-1925), Commissaire Général de l'exposition Coloniale de 1931 et, preuve de l'intérêt qu'il portait à la jeunesse, Président d'honneur de toutes les fédérations du Scoutisme français (1928).

PHIL BOUASSE

19 août (Il y a 7 jours)
À moi
Bonjour Jean Jacques,
ah le "monsieur à moustache" ! nous n'avons toujours pas réussi à l'identifier, Michel Baldocchi (directeur des écoles BJOP avec qui vous êtes peut-être en contact ?) et moi-même. Alors oui, n'hésitez pas à partager sur votre excellent site, toujours passionnant à parcourir.
Bien à vous,
Philippe

Lalique


Monsieur Phil Bouasse pensait aussi à Lalique :J'avais trouvé pour ma part une certaine ressemblance avec des portraits de René Lalique (pièce jointe), plus jeune, mais qui n'avait plus rien à voir avec les bijoux en 1920. il est né en 1860






C'est quand même très ressemblant, évidemment il est né 1860, il aurait donc 61 ans en 1921, je crois que c'est quand même plausible? 60 ans c'est rien!!!

Donc qu'en pense Mr Bouasse??
Oui, troublant, j'ai ressorti le premier mail que je vous avais adressé, je me posais déjà la question de Lalique... Peut-être la publication de la photo inspirera-t-elle vos lecteurs ? A suivre !
Bon week-end et bon blog, le meilleur sur la joaillerie !
Bien à vous,
Philippe


Et vous qu'en pensez vous, une idée, écrivez moi à : richard.jeanjacques@gmail.com

samedi 19 août 2017

Renée Rachel Puissant Van Cleef de la place Vendôme: son acte de décès.

Photo de Renée Rachel Puissant Van Cleef , prise par un photographe de Vichy 6 semaines avant sa mort

En reprenant mes archives sur les Van Cleef et Arpels, je décidais de demander à nouveau aux archives municipales de la Ville de Vichy le pourquoi des quatre lignes rayées sur l acte de décès de Renée Puissant née Van Cleef, la fille d'Alfred le fondateur de la maison de la place Vendôme.


GOUTAUDIER Valérie archives-documentation@ville-vichy.fr

 À moi
             Monsieur,

            Suite à votre précédent mail, lequel a été transmis à notre service, nous vous faisons parvenir ci-joint une copie complète de l’acte de décès relative à Renée VAN CLEEF, en date du 12 Décembre 1942. En effet, le service de l’Etat Civil nous informe, que sur l’acte original les quatre premières lignes barrées correspondent en fait à l’acte situé sous l’acte de décès de Monsieur VAN CLEEF. On peut penser que l’agent, à l’époque a commencé l’acte au mauvais endroit, s’est aperçu de son erreur, a rayé et continué donc avec la bonne personne. 
            En ce qui concerne le journal « Le Progrès de l’Allier », nous vous conseillons de consulter les documents numérisés mis en ligne, notamment certains titres de presse locale – vous trouverez trace notamment de celui qui vous intéresse pour le mois de Décembre 1942 – sur le site des Archives Départementales de l’Allier, à savoir : archives.allier.fr – courriel : archivesdpt@cg03.fr
             Cordialement.

            Aurélie DUCHEZEAU – Responsable du service Archives Municipales.
            Valérie GOUTAUDIER.

J'en profite pour re-mercier ce service, rapide, aimable et qui répond toujours.....rare.
Encore une occasion de montrer et démontrer que la mère de Renée, et femme d'Alfred Van Cleef se nommait Esther Arpels et non Estelle, ce surnom ridicule  inventé par ?????
A l époque de la mort de Renée Puissant Van Cleef, sa mère Esther était domiciliée au Carlton à Cannes .
Mais sur l acte de décès peu de choses, le 113 bd des Etats Unis c'est "Queen's Hotel d'Angleterre"
Un temoin? l'employé des pompes funèbres.


D'apres le Bijoutier Bry, administrateur de l aryanisation de Van Cleef et Arpels,  parti verifier les stocks et autres papiers suite au décés de Renée Van Cleef, la "juive Mme Puissant" se serait suicidée.
Même sous Pétain, cela aurait du faire l objet d'un rapport du commissaire de police principal de Vichy, lequel aurait dû signer l'acte de décès, car en cas de Suicide, c'est lui qui autorise la levée ou le déplacement du corps?
Et comme personne n'est venue réclamer le corps, (et aussi parce que c'est la guerre) elle a été inhumée au dépositoire.. Elle y restera jusqu'en 1946, jusqu'à ce que sa succession soit réglée au profit des Arpels.


Et comme on dit couramment : tant que j y suis!!!

C'est une photo d' Alfred Van Cleef quelques temps avant sa mort en 1938, il était en voyage et je n'arrive pas a trouver dans quel pays.  Au dessus de lui un store avec "EFFECTOS DE ESCR....." et puis à droite, une pancarte "Café Billares"  
Si quelqu'un peut m'aider???

Ces photos que je suis seul à posséder sont sous copyright "Jean Jacques Richard" vous pouvez voir d'autres photos inédites sur:
https://histoiredesvancleefetdesarpels.blogspot.fr/2011/05/photographies-de-van-cleef-et-des.html



Même cette photographie du premier magasin de la place Vendôme (qui n'occupait à l'époque qu'une seule arche) a été découverte suite à mes investigations dans les Archives d'un architecte de Vichy
Depuis le groupe Richemont, propriétaire de la maison Van Cleef et Arpels s'en sert dans ses publications.


jeudi 17 août 2017

Broche Chaumet et Cie



Courrier d 'un ancien apprenti et ami.

Salut Jean Jacques,

J'ai besoin de tes conseils sur une broche qui vient de chez Tajan noté année 30 en platine, or blanc et diamants taille ancienne d'un poids brut de 38.73 gr. Celle ci mesure 7.5 cm. Ce n'est pas une trembleuse, la fabrication est bien faite, mise à jour, bâté picot, pont et poli impeccable. J'ai quand même quelques doutes sur les pétales qui me semble avoir peu de volume par rapport au reste mais je n'arrive pas à déceler une transformation.
Il n'y a que les poinçons d'état et le reste est illisible, seul une gravure fait main sur l'axe transversal de la queue de broche au niveau du ressort avec inscrit "Chaumet & Cie" et aucun numéro de série.


J'ai bien essayé d avoir un renseignement Chez Chaumet, mais je n ai jamais de Chance chez eux, l accueil est sympathique, mais..... jamais je n'ai eu de réponse du service concerné  ni pour cette broche, ni pour les Couronnes des Vierges ni autres.
Je sais que la place Vendôme désormais fait payer (très cher) les renseignements sur ses bijoux, mais c'était avant.

information@chaumet.com

À richardjeanjac.
Cher Monsieur,
Nous avons bien reçu votre email et nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à notre Maison.
En réponse à votre demande, nous avons le plaisir de vous informer que nous avons bien transmis votre demande au serviceconcerné.
Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dans les meilleurs délais afin de vous tenir informé.
Nous vous remercions de votre aimable compréhension et vous souhaitons une agréable journée.
Nous espérons avoir répondu à vos attentes et restons à votre disposition pour tout complément d’information.
Dimoyeda
Chaumet Relation Clientèle

Donc je dois me fier à mon expérience.


Mon ami  m'a transmis des photos du dos de la broche, le travail est parfait, de belles mises a jour et en effet un beau bâté, sur le système clip est noté Chaumet & Cie
Pour répondre à la question "Chaumet & Cie" j ai noté déja sur mon blog qu'en 1918 était apparu cette gravure. Mais je crois que c'est aux alentours de 1904 que s'est créé cette appellation.
C'est devenu systématique après 1918,   année  il avait travaillé pour Patino, le Roi de l'étain, il lui avait livré une extraordinaire commande.

Juridiquement cette appellation n'existerait que depuis 1937 si nous prenons la cessation en 1997 comme base?
CHAUMET CIE, société en commandite simple est active depuis 60 ans.
Établie à PARIS 1 (75001), elle est spécialisée dans le secteur d'activité du commerce de détail d'articles d'horlogerie et de bijouterie en magasin spécialisé.



Je signale aussi que le système clip a été inventé vers 1927-1930




J ai retrouvé en 2013 cette broche vendue par la maison Tajan le texte n'apporte rien sauf...que la Maison Tajan indique 1930 comme année de fabrication et  que la et la photo a été retouchée car les pierres semblent bien blanches.



Je l'ai retrouvée en 2015 à la maison d'encheres Leclere

Chez Leclere 23 mai 2015
CHAUMET
Estimation :
15 000 - 20 000 €
Broche en platine et or gris stylisée d'une fleur entièrement sertie de diamants ronds et coussins taillés à l'ancienne. Epoque vers 1920. Signée Chaumet et Cie, trace de poinçon de maître. Poids brut: 39,1 g. Haut.: 7,5 cm. Chaumet platinum and white gold diamond brooch. Circa 1920, signed Chaumet & Co. with faint trace of hallmark

Ce sont deux maisons sérieuses et leurs experts ont du poser, moyennant finances, la question au service du patrimoine de chez Chaumet?
Mais il n'y a pas de Numéro sur la broche , alors....1920...1930....1940??


La photo qui m a été adressée par mon ami montre bien que les photos des catalogues ont été "arrangées" car les pierres sont plus que colorées.


Nous passons de l extra brun-chocolat au jaune, je pense personnellement que le motif central n'est pas bien proportionné avec le reste de la broche.  
Cela aurait pu au départ être une broche trembleuse sur laquelle plus tard on aurait ajouté ce bouquet?
C'est sûrement une broche fabriquée à façon, ce qui expliquerait que la maison  Chaumet ait fourni le dessin?, le travail et que le client ait fourni les diamants tailles très anciennes, donc pas de N°


mercredi 16 août 2017

Clip oiseau: Boucheron ou pas?


Monsieur,
Je possède ce clip "oiseau" (dont je vous joins une photo) et une de mes amies me dit que c'est du Boucheron, ou peut etre fabriqué dans un atelier qui travaille pour Boucheron?
Pourriez vous m'éclairer?
Avec l expression de mes sentiments les meilleurs

Madame De Gaer
Evreux

Chere Madame, avez vous vu une signature et un N° sur ce bijou, ou un poinçon? En connaissez vous l origine?

Cliquer pour agrandir la photo

Madame
Dommage que vous n'ayez pu voir de marques, mais de toutes façons , ce n'est pas du Boucheron, c'est un clip des années 1960 vendu par un des membres du club des joailliers français.

Sinon, sur cette publication des éditions du Chêne 16 place Vendome et datant de 1942, vous pourrez voir la version la plus proche de la maison Boucheron sur la droite.
Mais votre Clip ne démérite pas


samedi 12 août 2017

Croix or, émeraudes, et diamant de la maison Boucheron


J'ai reçu ce mail

bonjour, 
je me permets de vous envoyer ce message, en voulant en savoir plus sur les bijoux vintage de la Maison BOUCHERON, je suis tombée sur votre blog, vraiment très bien, documenté, j'ai appris plein de choses.
Voici ma demande, j'ai acquis une petite croix pendentif signée BOUCHERON numérotée, poinçonnée etc..... je vous joins quelques photos, pensez vous qu'elle est authentique de la Maison BOUCHERON.




En apparence, bien que la bélière soit "chargée"  ce serait une Boucheron, pour y voir j'ai traité les photos pour essayer d'en savoir plus



Chere Madame

En effet cette croix parait bien être vendue par la maison Boucheron, puisqu'il y a la tête d aigle et le poinçon de maître de Boucheron c'est a dire un bouchon de champagne avec Sté et un B majuscule.
Il y a un autre poinçon de maître avec un .J. une étoile de mer ??? a six branches, il manque la deuxième lettre. Ce qui voudrait dire que ce poinçon là est  celui du vrai fabricant et que Boucheron lui ayant acheté ou commandé la croix, a ajouté son poinçon, plus deux fois 750-1000 ème c'est beaucoup pour une petite bélière.
Auriez vous repéré un autre poinçon de maître mais sur la croix?
Cordialement
JJ Richard


Cette dame m'ayant adressé un meilleur cliché, j ai pu l agrandir encore, le retourner dans tous les sens.

Re, merci de votre réponse, alors sur l'anneau soudé , il y a la tête d'aigle, et le poinçon losange J* .. et probablement un autre mais illisible.
sur la béliere
BOUCHERON
LE NUMERO
le losange J*B , le S..TB , OR 750
mon appareil numérique n'a pas un zoom assez performant , et évidemment un bug quand j'en ai besoin,



J ai trouvé le J.B. avec une étoile,  c'est Bosman à Paris, donc c'est  lui le fabricant réel 

Cette dame est étonnée.

c'est curieux , je n'ai jamais vu cela, alors comment l'expliquer? mystère, la maison BOUCHERON résignerait un bijou qu'elle n'a pas fabriqué!!!

Je lui réponds:

C'est classique, Van Cleef n a jamais rien fabriqué dans l ancienne maison, et la nouvelle, le groupe Richemont a continué la politique démarrée par jacques Arpels après guerre, racheter les ateliers qui avaient travaillé pour eux a la belle période, récemment VCA a racheté la maison Péry qui avait travaillé pour presque tous les grands joailliers.
Quand vous voyez les poupées de Mauboussin, de Lacloche, ou de VCA, sorties à la même époque c'est que l idée vient du fabricant qui la propose aux grandes maisons de bijouterie.

Mais pour être plus précis, je lui demande le N° qui est marqué.

bonjour, je n'ai pas de numéro sur la croix mais sur la bélière , n°93059, cdlt

Maintenant, je suis sûr que c'est une croix de la Maison Boucheron fabriquée par la Maison Bosman

vendredi 4 août 2017

Le Livre "ART ET TECHNIQUES DE LA BIJOUTERIE" Les compliments d'une amie

“La modestie est le meilleur appât pour aller à la pêche aux compliments.”

Je ne suis pas sur d'être modeste ,  mais j'aime bien certains compliments.




Pour les dix ans du blog, une amie m'a adressé un compliment, mais ce qui est important, c'est le travail accompli ensemble.

À richardjeanjac. 
Je ne connais pas grand chose sur les bijoux, mais j'ai vraiment adoré toute la période où tu m'as aidée à traduire le livre sur leur fabrication. J'ai aimé l'humour, la réactivité, et la compétence associées à une gentillesse qui a fait de ce travail un réel bonheur. Dommage qu'il n'y en ait eu qu'un! 
Bravo pour tout ce que tu fais. 
Bises

Envoyé par Elisabeth Beaupère 



Elisabeth Beaupère  avait reçu commande pour la traduction d un livre américain, mais ce n'est pas si facile, même en étant Anglaise par sa mère de traduire non pas les termes techniques, mais expliquer les techniques, elle m' a fait la gentillesse de me demander si je pouvais l assister pour cette partie technique.



Eh bien, j ai fait  de nombreuses découvertes dans ce livre , par exemple


Le Mokumé gane, technique japonaise, a l école rue du louvre, jamais entendu!!!!

313 pages semblables




Quand j'ai connu Elisabeth, elle était ébéniste de grand talent, elle avait appris son métier chez un maître d apprentissage Anglais (la bas il faut payer le maître) 
Je lui avais demandé de me faire un écrin en bois précieux pour cet objet destiné a un de mes clients, or jaune et gris, wood en bois précieux, cornaline malachite.
C'est du sycomore et de l'ébène, une merveille donc, je lui retourne le compliment, nous en avons fait d 'autres, j ai regretté qu'elle abandonne ce beau métier.