vendredi 2 février 2018

La tombe d'Oscar Massin en direct du cimetière Montmartre

Je viens de publier un excellent article sur mon blog et c'est la première fois que je publie un article réalisé par une autre personne
https://richardjeanjacques.blogspot.fr/2018/02/oscar-massin-dans-la-collection-royale.html

Cliquez sur toutes les photos pour agrandir

Je vous conte l histoire: 
Erick Shoonhoven d'Amsterdam, hier, me disait qu il ne savait pas ou se trouvait la tombe d Oscar Massin, un rapide coup de téléphone de ma part au cimetière Montmartre, un monsieur très aimable me dit qu'il ne savait pas de tête (plus de 20.000 noms) mais qu il cherchait et me rappelait , ce qu il fit rapidement (compliments)
Réponse:  9 ème division, 2 ème ligne, tombe n°1 avenue des anglais.
Bon, il y a bien google Maps ??? mais le cimetière!!!
Je fis un appel sur facebook et un copine de facebook me proposa d 'y aller, ce qu elle fit cette après midi


Le journal le Gaulois du 14 fevrier 1913, il est donc décédé le 13-02-1913?

Pas facile a trouver, même avec les côtes, donc Odile obtint une réponse très aimable de tout le personnel qui l accompagna, et là, devant la tombe , elle m'envoie un mail

Odile FULCHIRON odile.fulchiron@..........

Pièces jointes 17:16 (Il y a 1 heure)
À moi
Jean-Jacques,

J’ai dû vérifier avec la conservation que cette pierre tombale à moitié ensevelie était bien celle d’Oscar Massin!!! Aucune gravure lisible sur le dessus... J’ai pris une autre photo de la tranche... on aperçoit une vague gravure mais pas son nom.
Déconcertant
Odile




Merci Odile pour la photo
Que lit-on. Un N°, puis Année ....1890?? peut etre le N°  de la concession, tombe de ses parents? 


Photo par Erick Shoonhoven 



Il y a de quoi être déconcertée, ce grand créateur qui travailla pour nombre de Commerçants joailliers tels Mellerio n'a pas été, et n'est toujours pas cité par eux, il a travaillé pour des couronnes royales, et sa tombe est recouverte par la mousse verte de l'oubli. Il n'est pas pour l heure cité dans les personnalités inhumées au cimetière

Oscar Massin dans Vever

Alors que faire?, peut être alerter la fédération de la BJO rue du Louvre? pour  qu'elle demande l autorisation de la relever et de la nettoyer? 
Ceux qui y sont en odeur de sainteté devraient le faire!

Une consolation: Il ne serait pas enterré  loin de France Gall et Michel Berger la liste des personnalités enterrées a Montmartre




Oscar Massin

Il a dessiné beaucoup de bouquets , des petits, des gros bouquets , de temps en temps il en passe en vente comme celui ci dessous chez Sotheby's



Oscar Massin est né à Liège en 1829. Après son apprentissage de 1842 à 1851, il s'installe à Paris où il trouve un emploi de bijoutier. En 1854, il est promu chef d'atelier après que le propriétaire du magasin a découvert ses dessins. En 1855, il s'installe à l'atelier Viette où une commande importante est placée pour créer un diadème pour l'Impératrice Eugénie des Français. Massin a été chargé de créer le dessin pour ce travail qui comprenait le célèbre diamant «Regent». Avec huit collaborateurs, il a produit le bijou qui a ensuite été exposé à l' Exposition Universelle de 1855 aux côtés des Joyaux de la Couronne.
En 1861, il commence à dessiner de nouveaux modèles avec des motifs floraux et foliacés avec des montages très minces, presque invisibles. En 1867, il expose de nouveau à l' Exposition Universelle . Quand il ouvrit sa propre entreprise en 1869, il introduisit aussi des aigrettes papillon, serpent et bourgeon; De 1865 à 1870, il fut reconnu pour avoir fait la promotion du lustre dans les boucles d'oreilles. À la fin de sa carrière, son atelier comptait vingt-cinq ouvriers et ses dessins étaient souvent copiés. Il a travaillé jusqu'en 1892.






L entrée est 20 rue rachel paris


Oscar Massin